• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Initiatives pour promouvoir les technologie du froid dans les pays en développement

Initiatives pour promouvoir les technologie du froid dans les pays en développement

Le point sur quelques initiatives facilitant l'accès à des technologies de froid éco-responsables dans les pays chauds.

1. Le programme EcoFridges

 

EcoFridges est un  programme lancé conjointement par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement et les gouvernements du Ghana et du Sénégal. Il vise à accélérer le passage à des solutions de froid et de climatisation écoénergétiques et respectueuses du climat dans les États de l'Afrique de l'Ouest.

 

EcoFridges vise à débloquer un total de 8,4 millions de dollars de financement pour soutenir l'achat de 23 600 appareils de refroidissement écoénergétiques et respectueux du climat. Le but est de remplacer les anciens équipements existants au Sénégal et au Ghana.

 

Au Ghana, plus de 10 000 réfrigérateurs et climatiseurs domestiques écoénergétiques et respectueux de l'environnement seront bientôt largement disponibles pour remplacer les anciens équipements existants d'ici 2022.

 

2. Le Chill Challenge (défi froid)

 

Le Chill Challenge vise à soutenir des technologies de froid domestique abordables dans les pays en développement, dans des zones où le réseau électrique est absent. Il est soutenu par Engineers Without Borders USA.

 

Ce programme a récemment récompensé des initiatives visant à développer des technologies de froid abordables dans le monde en développement :

 

  • Une machine fabriquant de la glace grâce au froid solaire

Développé à l'Université de Hohenheim en Allemagne, ce dispositif a été conçu pour le refroidissement du lait. Il a été déployé en Tunisie, au Kenya et en Colombie. La machine est théoriquement capable de produire 100 à 120 kg de glace par jour. Elle est équipée d'une technologie à compression de vapeur à entraînement direct DC et utilise le R600a comme frigorigène (isobutane). Elle est alimentée par des panneaux photovoltaïques.

 

  • Une machine fabriquant de la glace utilisant le R717 (l'ammoniac) comme frigorigène.

En Inde, New Leaf développe actuellement un système de froid à l'ammoniac pour assurer le stockage et le refroidissement des produits agricoles périssables en tout sécurité.

Le système est alimenté par les déchets de la ferme tels que la paille, la bouse de vache, les granulés de biomasse, le bois et le foin, etc. Il peut refroidir jusqu'à 1 500 litres de lait ou 15 tonnes de denrées périssables sans avoir besoin du réseau électrique ou du support d'un générateur diesel.

 

  • Une boîte de refroidissement passif

Cet appareil est sur le point d'être développé par Arup. Il consiste en une boîte de refroidissement passif capable d'atteindre la température cible de 3 °C et de maintenir cette dernière pendant plusieurs jours lors de conditions météorologiques défavorables. Le conteneur s'appuiera sur des matériaux de froid radiatif comme source de froid et sur des matériaux à changement de phase pour stocker le froid.

 

  • Un réfrigérateur hors réseau fonctionnant avec un frigorigène à l'état solide

La société Xergy construira un réfrigérateur utilisant un cycle frigorifique à adsorption intermittente alimenté par l'énergie solaire thermique. L'unité utilisera l'hydrogène et un hydrure métallique pour fonctionner. Il utilisera aussi un échangeur de chaleur, qui, selon la société, se traduira par un rendement de 70%. Le système stockera de l'eau chaude pour assurer le maintien du froid lors des journées sans soleil.

 

  • Batterie frigorifique pour le froid domestique

 

L'appareil est testé à l'Université de Purdue. Il valorisera l'utilisation de la chaleur des cuisinières en argile ou en brique pour faire fonctionner un réfrigérateur à sorption intermittent, qui ne nécessite aucune électricité pour fonctionner. Le dispositif de froid à sorption est utilisé comme une batterie de stockage à froid car le frigorigène généré n'a pas besoin d'être immédiatement déchargé. Il peut à la place être stocké et détendu plus tard pour fournir un refroidissement à la demande.

 

  • Production de chauffage et refroidissement combinés pour l'agriculture

L'équipe de l'université de Purdue propose de construire un système qui génère 100 à 150 kg de glace par jour, en utilisant un cycle à compression de vapeur avec le R290 comme frigorigène et le photovoltaïque solaire comme source d'énergie. Cette recherche examinera la possibilité d'utiliser un système combiné de chauffage et de refroidissement à compression de vapeur pour produire de la glace et sécher les cultures.

   

  • Fabrication décentralisée de glace hors réseau à un prix abordable

Le laboratoire CEP de l'Imperial College de Londres et Solar Polar ont développé une technologie à alimentation thermique, dénommée Diffusion Absorption Refrigeration (DAR). Elle peut être facilement intégrée à des capteurs solaires thermiques peu coûteux. Elle peut également utiliser la chaleur perdue pour assurer le refroidissement.

L'équipe CEP propose de concevoir et de faire la démonstration d'une machine à glace à la fois innovante et abordable, basée sur la technologie DAR. Simple d'utilisation et robuste, la machine à glace utilisera de l'eau chaude provenant de capteurs solaires thermiques et sera spécifiquement destinée aux pays en développement et aux communautés isolées ou hors réseau.