Réservé aux membres IIF

Les émissions des banques de CFC plus importantes que prévu

Les fuites de CFC11 et CFC12 stockés dans les banques, si elles n’étaient pas maitrisées, retarderaient la reconstitution du trou d'ozone antarctique de 6 ans et ajouteraient 9 milliards de tonnes de CO2eq dans l'atmosphère.

Dans une étude publiée en mars 2020 dans Nature Communications (1), des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont quantifié les contributions des banques de chlorofluorocarbure (CFC) aux émissions et à leurs impac...

Réservé aux membres IIF

Pour lire la suite de cet article, vous devez être membre de l'IIF.

Les membres bénéficient de nombreux avantages et services exclusifs.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :


Déjà membre ?