• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Un futur centre de données refroidi grâce au froid résiduel du terminal GNL à Singapour.

Un futur centre de données refroidi grâce au froid résiduel du terminal GNL à Singapour.

Plusieurs entreprises et groupes de recherche se sont associés pour un projet de centre de données modulaire utilisant le froid résiduel du terminal de régazéification de GNL à Singapour.

En mai 2021, Singapore LNG Corporation (SLNG), le National Supercomputing Centre Singapore, l’Université nationale de Singapour et le cabinet de conseil public Surbana Jurong ont signé un protocole d’accord pour étudier le développement d’un système de centre de données modulaire durable, qui serait le premier du genre à Singapour.

 

Le gaz naturel est refroidi à environ 113 K (−160 °C) pour être liquéfié en vue de son transport par méthanier à Singapour, où il est regazéifié dans le terminal SLNG. Dans le cadre du processus de regazéification du GNL, le SLNG produit une très grande quantité de froid résiduel qui est partiellement récupéré sous forme d’eau de mer réfrigérée.

 

Le concept de ce système de centre de données modulaire durable consiste à installer un supercalculateur dans le terminal SLNG, où l’approvisionnement continu en eau de mer réfrigérée sera utilisé pour refroidir le supercalculateur et le centre de données. Le concept proposé utilisera des conteneurs de taille standard pour abriter le supercalculateur, ce qui devrait permettre une installation plus rapide que les bâtiments traditionnels de centres de données.

 

Le projet explorera également l’utilisation d’énergie solaire renouvelable et de piles à hydrogène pour alimenter l’installation prototype. En outre, l’Université nationale de Singapour déploiera sa technologie brevetée de refroidissement à haute performance et à haut rendement utilisant des ailettes obliques et un liquide diphasique, spécialement conçue pour les serveurs de calcul à haute performance des centres de données. Selon un professeur agrégé de l’université, cette nouvelle technologie peut réduire la consommation d’énergie d’environ 40 à 50 %.

 

Dans l’ensemble, si le concept s’avère efficace, le système de centre de données modulaire durable permettrait d’économiser 0,2 MW de puissance, soit une réduction de l’empreinte carbone d’environ 700 tonnes de CO2 par an. Cette collaboration est une étape importante vers la recherche de solutions durables pour répondre aux besoins croissants du développement de l’économie numérique à Singapour ainsi qu’aux objectifs énergétiques énoncés dans le programme des objectifs durables de Singapour à l’horizon 2030 (Singapore Green Plan 2030).

 

Schéma du centre de données modulaire durable [1]

 

Sources

[1] https://www.slng.com.sg/node/296

[2] https://www.datacenterdynamics.com/en/news/one-petaflops-supercomputer-proposed-for-singapore-liquefied-natural-gas-terminal/