• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Conditionnement d’air : vers un assouplissement des règles d’utilisation des frigorigènes inflammables

Conditionnement d’air : vers un assouplissement des règles d’utilisation des frigorigènes inflammables

Alors que la Commission Européenne ouvre la voie à l’utilisation de frigorigènes inflammables comme alternatives pour les systèmes « split », la révision en cours de la norme internationale CEI 60335-2-40 devrait autoriser des charges plus élevées de ces frigorigènes en conditionnement d’air.

Au niveau européen

 

La Commission européenne a publié un rapport intitulé « La disponibilité des frigorigènes destinés aux nouveaux systèmes de conditionnement d'air « split » pouvant remplacer les gaz à effet de serre fluorés ou avoir un impact climatique plus faible ».1

 

Le rapport énumère les frigorigènes alternatifs « les plus pertinents » que l’on peut utiliser dans les nouveaux conditionneurs d’air « split » (systèmes mono-split et multisplit), à la place du R410A, dont le PRP est de 2088 :

  • A1 (non inflammables) : le R466A (PRP 733),
  • A2L (légèrement inflammables) : le R32 (PRP 675), et le R452B (PRP 698),
  • A2 (inflammables) : le R152a (PRP 140).
  • A3 (très inflammables) : le R290 (le propane) (PRP 3) ; le R1270, (PRP 2).

 

Le R290 est examiné plus en détail en raison de son très faible PRP, et parce qu’il est déjà utilisé dans des systèmes « split » ayant une puissance frigorifique inférieure à 7 kW depuis 2012, en Chine et en Inde. L’efficacité énergétique et la puissance frigorifique de ces conditionneurs d’air sont équivalentes à celles des appareils utilisant des frigorigènes conventionnels.

Le rapport indique que l’utilisation du R290 permet une réduction des charges de 50 % par rapport aux frigorigènes conventionnels tels que le R410A, ce qui entraîne une réduction des coûts.

Le rapport conclut qu’il est donc techniquement possible d’utiliser le propane dans les nouveaux conditionneurs d’air « split » dont la puissance frigorifique est inférieure à 7 kW, si les législations nationales l’autorisent.

 

Ce rapport fera partie de l’évaluation et des propositions permettant d’amender le règlement F-Gaz.

 

Au niveau international

 

Sur le plan international, un récent webinaire du GIZ a permis de faire le point sur l’avancement de la révision de la norme CEI 60335-2-40 relative aux systèmes de conditionnement d’air, pompes à chaleur et déshumidificateurs, qui définit notamment les charges autorisées en cas d’utilisation de frigorigènes inflammables.

 

Asbjørn Vonsild, organisateur du groupe de travail (WG21) chargé de définir des critères supplémentaires (limites de charge, systèmes de ventilation, détecteurs de gaz, etc.) pour les frigorigènes A2L, A2 et A3, a précisé qu'une proposition (61D / CDV) a été publiée le 7 août 2020. Les pays membres représentés au sous-comité 61D de la CEI auront jusqu'au 30 octobre pour voter.2

 

Concernant les frigorigènes inflammables A3 tels que le R290, les principales modifications proposées concernent la charge autorisée dans une pièce de taille standard. La charge maximale actuelle pour un frigorigène A3 comme le R290 pour un système « split » standard dans une pièce de 20 m2 avec une hauteur sous plafond de 2,2 m est fixée à 334 g. Dans une pièce de taille similaire, la nouvelle proposition autoriserait jusqu'à 988 g de R290 avec une conception plus robuste du système, un débit d'air accru, des détecteurs de fuites et des vannes d'arrêt de sécurité.3

 

Pour les systèmes avec frigorigènes A2L et plusieurs unités intérieures, la charge autorisée est augmentée. Par exemple, pour un système R32 de conception robuste desservant trois pièces avec des unités de plafond, chaque pièce faisant 15 m2 avec une hauteur sous plafond de 2,2 m, la norme actuelle autorise 2,5 kg de R32 si aucune mesure de sécurité supplémentaire n'est appliquée. Avec la nouvelle proposition, cette limite sera de 7,5 kg.3

 

Sur la base des commentaires reçus sur la proposition 61/CDV, un projet final sera soumis au vote en juillet 2021. La 7e édition de la norme CEI 60335-2-40 devrait être publiée à la fin de 2021. Cependant, après publication de la norme révisée, les organismes de normalisation régionaux et nationaux devront l'adopter avant qu’elle ne puisse entrer en vigueur sur les marchés correspondants.

 

Sources:

1 The availability of refrigerants for new split air conditioning systems that can replace fluorinated greenhouse gases or result in a lower climate impact: lien.

2 Hydrocarbons21 IEC Releases Proposal for Boosting Hydrocarbon Charges in Room ACs

3 Cooling Post Safety update could unlock flammable refrigerant use