• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Des ferries fonctionnant au GNL équipés de systèmes de récupération de chaleur résiduelle

Des ferries fonctionnant au GNL équipés de systèmes de récupération de chaleur résiduelle

Un exploitant de ferry néerlandais a récemment mis en service deux nouveaux navires équipés de moteurs au GNL comme unique carburant. Les navires sont également dotés d’un système de récupération de chaleur résiduelle pour produire de l’électricité.

En juillet 2020 et janvier 2021 respectivement, l’opérateur de ferry néerlandais « Rederij Doeksen » a mis en service deux ferries alimentés au GNL qui seraient les premiers navires au monde dans lesquels des moteurs fonctionnant exclusivement au GNL entraînent directement des hélices fixes. Chaque navire peut transporter plus de 60 véhicules et environ 600 à 700 passagers, opérant sur la liaison entre les îles néerlandaises de la mer des Wadden.

 

Selon l’exploitant des ferries, les émissions des moteurs au GNL sont conformes aux normes actuelles de l’Organisation Maritime Internationale. Afin d’améliorer davantage l’efficacité énergétique, les ferries alimentés au GNL sont également équipés de systèmes de récupération de chaleur résiduelle pour produire de l’électricité.

 

Basés sur la technologie du cycle organique de Rankine, les systèmes de récupération de chaleur résiduelle à bord utilisent la chaleur résiduelle des moteurs de propulsion et des moteurs auxiliaires pour produire de l’électricité. Le système fonctionne avec un échangeur de chaleur qui transfère la chaleur résiduelle des gaz d’échappement au système de récupération de chaleur résiduelle. L’eau circulant dans l’enveloppe de refroidissement du moteur  est acheminée directement à travers le système de récupération de chaleur résiduelle. À ce niveau, le frigorigène hydrocarbure est évaporé et acheminé vers le dispositif de détente sous forme de vapeur surchauffée. Le frigorigène sous haute pression se détend, entraînant ainsi le dispositif de détente. L’énergie de rotation est utilisée pour entraîner un générateur qui produit de l’électricité.

 

Lorsque les moteurs fonctionnent à pleine puissance, le système devrait fournir 154 kW de puissance électrique nette supplémentaire. Habituellement, plus de la moitié de l’énergie provenant du carburant du système de propulsion d’un navire est perdue sous forme de chaleur résiduelle qui se dissipe dans l’atmosphère. Selon l’exploitant néerlandais, l’utilisation de ces systèmes de récupération de chaleur résiduelle pourrait permettre d’économiser 318 tonnes d’émissions de CO2, 260 000 litres de carburant et 462 600 kWh d’électricité par navire et par an.

 

 

Sources

https://www.swzmaritime.nl/news/2020/08/11/new-doeksen-lng-ferries-reuse-waste-heat-through-orc-technology/

https://www.gaz-mobilite.fr/actus/second-ferry-gnl-pays-bas-rejoint-flotte-doeksen-2871.html