• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Des systèmes ultra-basse température prêts pour le stockage des vaccins contre la COVID-19

Des systèmes ultra-basse température prêts pour le stockage des vaccins contre la COVID-19

Mirai Intex, membre collectif de l'IIF, positionne ses systèmes à ultra-basse température (ULT) comme technologie frigorifique pour le stockage des vaccins contre la COVID-19 et la lyophilisation des composants des tests PCR de détection de la COVID-19. 

Comme le souligne le communiqué de presse de l'IIF en une de ce numéro de la Newsletter, le froid est un maillon essentiel de la logistique à mettre en œuvre pour enrayer l'épidémie de COVID-19, notamment dans le cadre de la distribution de vaccins en développement ou en cours de certification. 

 

Certains de ces vaccins, comme celui développé par Pfizer et BioNTech, qui utilisent une nouvelle technologie d'acide ribonucléique (ARN) messager synthétique pour activer le système immunitaire contre le virus, doivent être conservés à -70 °C ou moins et ne peuvent pas être stockés dans des congélateurs médicaux conventionnels. 

 

Les systèmes ultra-basse température de Mirai Intex utilisent l'air (R729) comme frigorigène dans ce que l'on appelle le froid à cycle à air qui a été développé au début des années 1900. La technologie du cycle à air est basée sur la capacité de chauffage de l'air pendant l'étape de compression et de refroidissement durant le processus de détente. La répétition des cycles de compression et de détente permet d'atteindre et de maintenir des températures ultra basses jusqu'à -160 °C. La détente génère également de l'énergie, améliorant ainsi l'efficacité du système. 

 

Mirai Intex fabrique trois machines à ultra-basse température à « cycle ouvert » pouvant être utilisées pour le stockage des vaccins contre la COVID-19 ; elles offrent des puissances de refroidissement allant jusqu'à 5,4 kW, 9,5 kW et 14,3 kW respectivement. Les machines n'utilisent que de l'air, sans fluide secondaire. L'unité de 5,4 kW, la machine la plus compacte, est présentée par Mirai Intex comme « une solution idéale pour la construction de chambres de stockage de taille moyenne pour conserver les vaccins contre la COVID-19 ». 

 

Mirai Intex développe également des machines ultra-basse température à « cycle fermé » permettant de lyophiliser les composants des tests PCR (réaction en chaîne par polymérase) utilisés pour détecter le virus SARS-CoV-2, qui cause la COVID-19. Les machines à cycle fermé utilisent l'air comme frigorigène principal dans un système de froid indirect. Le système est livré avec un échangeur de chaleur monté en usine qui est optimisé pour fonctionner avec de l'huile de silicone comme fluide actif, mais qui est également compatible avec d'autres fluides actifs. 

 

Pour la lyophilisation et le refroidissement de processus, Mirai Intex lancera au premier ou au deuxième trimestre 2021 un nouveau produit à cycle fermé, le Mirai Cold 15 T, qui dispose d'un moteur plus puissant que son prédécesseur, Mirai Cold 10 T, tout en ayant la même taille. Le nouveau modèle peut maintenir des températures ultra-basses de -40 °C à -110 °C et devrait avoir une puissance de refroidissement allant jusqu’à 10 kW. 


Sources:

https://mirai-intex.com/ 

https://www.r744.com/articles/9821/ultra_low_temperature_air_cycle_machine_ready_for_covid_19_vaccine_storage_and_tests