• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Forum consultatif F-gaz de l’UE : des alternatives aux gaz fluorés existent pour les climatiseurs mono-split

Forum consultatif F-gaz de l’UE : des alternatives aux gaz fluorés existent pour les climatiseurs mono-split

Un document publié par ce forum souligne qu’il paraît aujourd’hui possible d'éviter d’utiliser des gaz fluorés dans les nouveaux climatiseurs mono-split de petite taille en les remplaçant par le propane, sauf interdiction liée à son inflammabilité. 

La Commission européenne (CE) procède en ce moment à la révision de l'actuel Règlement F-gaz n° 517/2014 de l’UE sur les gaz à effet de serre fluorés (le « Règlement F-gaz »). 

 

En tant qu’organisation intergouvernementale, l’IIF avait envoyé en septembre 2020 une contribution en réponse à la consultation de la CE « Gaz fluorés à effet de serre – révision de règles de l’UE (2015-20) ». (1) 

 

L'IIF participe également au Forum consultatif F-gaz, dont le rôle est de fournir conseils et expertise à la Commission européenne en ce qui concerne le Règlement F-gaz. La 4ème réunion de ce forum a été annulée en raison des conditions sanitaires, mais les rapports qui devaient être présentés lors de cette réunion ont été récemment publiés sur le site du forum (2). 

 

Parmi eux, on notera le document d'information « HFC et alternatives aux HFC dans les systèmes split de conditionnement d’air ». Ce document a été publié dans le cadre de la procédure définie à l'article 21.4 du Règlement F-gaz, qui demandait à la Commission d'évaluer, d'ici la mi-2020, s'il existait « des alternatives rentables, techniquement réalisables, efficaces sur le plan énergétique et fiables, qui rendent possible le remplacement des gaz à effet de serre fluorés (F-gaz) dans les nouveaux systèmes de conditionnement d’air mono-split de petite taille ». 

 

Les auteurs du document d'information concluent qu'« il semble techniquement possible d'éviter aujourd'hui les gaz fluorés dans les nouveaux climatiseurs mono-split avec une puissance de refroidissement inférieure à 7 kW en utilisant le frigorigène R290 (propane), sauf si la législation ou les codes nationaux en interdisent l’utilisation, avec une bonne efficacité énergétique et une augmentation de prix très modeste qui disparaîtrait probablement en raison d'économies d'échelle s'il était utilisé à grande échelle. Pour les systèmes mono-split > 7 kW, il apparaît encore nécessaire à ce stade d'utiliser des gaz fluorés. Dans ce cas, l'utilisation du R32 est préférable à celle du R410A, qui a été le choix conventionnel de frigorigène jusqu'à présent, car le PRP du R32 est 3 fois inférieur et il est au moins aussi économique et éco-énergétique que le R410A. Ainsi, les frigorigènes avec un PRP > 750 dans les nouveaux équipements ne sont plus nécessaires dans les petits systèmes mono-split, sauf dans les domaines d'application où il est toujours interdit d'utiliser un frigorigène inflammable par les codes du bâtiment et autres exigences législatives ». 

 

Les auteurs soulignent également qu'« une évaluation du marché actuel de l'UE montre que la majorité des systèmes mono-split vendus dans l'UE ne contiennent plus de R410A. Une grande partie du marché est donc déjà en conformité avec l'exigence d'utiliser des frigorigènes avec un GWP inférieur à 750 dans les petits systèmes mono-split à partir de 2025 », ce qui correspond à l'interdiction 15 de l'annexe III du règlement sur les gaz fluorés ». En outre, compte tenu du fait qu'un certain nombre de nouveaux mélanges à faible PRP sont en préparation, il est probable que d'autres alternatives seront prêtes à être commercialisées dans un avenir prévisible. Une nouvelle limitation significative du PRP des alternatives, par exemple au-dessous de 150, paraît possible à moyen terme dans tous les petits systèmes mono-split. L'évaluation du marché montre également que plusieurs fabricants / importateurs vendent déjà des systèmes de conditionnement d’air mono-split plus grands (avec une charge > 3 kg), des systèmes multi-split et d'autres types de systèmes de conditionnement d’air (par exemple les systèmes VRF et les refroidisseurs) qui n’utilisent plus le traditionnel R410A. Là encore, le frigorigène dominant est le R32, mais certaines applications reposant sur le R290 ainsi que sur des frigorigènes à base de HFO sont également disponibles. Étant donné que bon nombre de ces types d'équipements utilisent des charges de frigorigène plus élevées, ce qui rend l'utilisation de frigorigènes inflammables plus difficile, l’intégration complète de frigorigènes plus respectueux du climat prendra un certain temps dans ces types d'équipement, mais des progrès importants sont attendus à moyen terme. »