• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • La Chine va mettre en application une norme d'efficacité énergétique des climatiseurs plus stricte

La Chine va mettre en application une norme d'efficacité énergétique des climatiseurs plus stricte

Une nouvelle norme, qui rentrera en application le 1er juillet 2020, rehausse les valeurs d'efficacité énergétique minimale des climatiseurs unitaires, ce qui aura pour conséquence d'éliminer les climatiseurs les moins efficaces, soit 45 % du marché chinois.

Comme l'a souligné l'Agence internationale de l'énergie (1), tirées par l'augmentation des revenus et la demande croissante de confort thermique principalement dans les zones urbaines, les ventes de climatiseurs en Chine ont quintuplé depuis 2000, représentant près de 40 % des ventes mondiales en 2017. Dans la mesure où environ 40 % des ménages ne possèdent pas encore de climatiseur, le taux d’équipement pourrait atteindre jusqu'à 85 % d'ici 2030.

 

En conséquence, la consommation d'énergie pour le refroidissement des locaux a augmenté de façon spectaculaire en Chine, passant de 6,6 TWh en 1990 à 450 TWh en 2016. En raison de la forte dépendance de la Chine vis-à-vis du charbon pour la production d'électricité, cette consommation correspond à environ 28 % des émissions mondiales dues au conditionnement d’air. En outre, l'AIE a souligné que sans des politiques et des normes de performance énergétique renforcées, la consommation d'électricité pour le refroidissement des locaux pourrait atteindre 750 TWh ou plus d'ici 2030. (2).

 

Dans un article récent, des chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory (LBNL) aux États-Unis (3) soulignent que les normes minimales de performance énergétique existant jusqu'à récemment en Chine expliquent le nombre élevé de climatiseurs à très faible efficacité énergétique actuellement en fonctionnement. Jusqu'à la fin de l’année 2019, la Chine avait maintenu deux normes en vigueur, l'une pour les climatiseurs unitaires à vitesse fixe (VF) datant de 2010 et l'autre pour les climatiseurs unitaires à vitesse variable (VV) – ou « inverters » - datant de 2013. Ces derniers, équipés d'un compresseur à vitesse variable, sont plus économes en énergie car ils sont capables d'ajuster la puissance de refroidissement aux variations des besoins.

 

Le maintien en vigueur de la norme relative aux climatiseurs VF, avec des exigences en termes d'efficacité énergétique beaucoup moins strictes que celles applicables aux climatiseurs VV, a maintenu sur le marché chinois des équipements inefficaces, contrairement à ce qui se passe en Australie, en Europe, au Japon et aux États-Unis, où les climatiseurs VV dominent le marché des climatiseurs. Cependant, ces dernières années, la Chine a travaillé sur la mise à jour de ses indicateurs d'efficacité et de ses normes minimales de performance énergétique pour les climatiseurs unitaires afin que les climatiseurs VF et VV puissent être couverts par une seule norme harmonisée. (3)

 

Finalement, le 31 décembre 2019, l'Administration d'État pour la réglementation des marchés chinoise et l’Administration de normalisation nationale ont publié la nouvelle norme « GB21455-2019 : Valeurs minimales admissibles des niveaux et des classes d'efficacité énergétique des climatiseurs unitaires » (4). Cette norme, qui remplace les deux normes existantes dédiées aux climatiseurs VF et VV, entrera en vigueur le 1er juillet 2020.

 

Selon JARN (5), la norme GB21455-2019 introduit des changements tels que l'unification de la méthode d'évaluation de l'efficacité des deux types de climatiseurs unitaires ainsi que l'utilisation du coefficient d'efficacité énergétique saisonnier (SEER) pour les climatiseurs unitaires à refroidissement uniquement ou le facteur de performance annuel (APF) pour les climatiseurs à pompe à chaleur. Il introduit également une nouvelle classe 1 d'efficacité énergétique qui correspond à un niveau très élevé d'APF, soit 5,0. La mise en œuvre de la norme éliminera progressivement les climatiseurs unitaires à faible efficacité énergétique, avec un taux d'élimination total estimé à environ 45 % du marché. En particulier, les climatiseurs unitaires VF (« non inverters ») – répertoriés dans les classes 4 et 5 – seront progressivement éliminés et ne seront plus utilisés en 2022. Même les climatiseurs unitaires « inverter » avec une efficacité énergétique de classe 3 seront éliminés.

 

JARN souligne que les fabricants chinois ont déjà mis au point des produits conformes à la nouvelle norme. En particulier, Haier a commercialisé des climatiseurs à haute efficacité énergétique avec un APF de 5,6 et des climatiseurs muraux et monoblocs ont été développés par TCL avec un APF supérieur à 5,0. (4)

 

Dans leur article (3), les chercheurs du LBNL ont modélisé les coûts et les avantages de cette nouvelle norme. Leurs résultats suggèrent que celle-ci permettra des réductions d'émissions cumulées de CO2 de 12,8 % entre 2019 et 2050. Cette norme aura également pour effet une économie cumulée de 2620 milliards RMB (environ 370 milliards USD ou 335 milliards EUR) aux utilisateurs chinois de climatiseurs au cours de la même période. En outre, une révision continue des valeurs minimales de performance énergétique pourrait plus que doubler l'avantage global en termes de réduction des émissions de CO2 au cours de la période 2019-2050.

 

 

(1) International Energy Agency, The Future of Cooling in China. Link

(2)International Energy Agency, The Future of Cooling - Opportunities for energy efficient air conditioning. Link

(3)Karali N. et al; Improving the energy efficiency of room air conditioners in China: Costs and benefits; Applied Energy, January 2020. Link

(4)Code of China

(5)JARN, February 25, 2020