• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Nouvelle-Zélande : consultation sur le futur régime de licences pour les techniciens frigoristes

Nouvelle-Zélande : consultation sur le futur régime de licences pour les techniciens frigoristes

Le Comité national néo-zélandais de l'IIF a participé aux consultations du MBIE afin de recueillir des commentaires sur le projet de régime de licences pour les techniciens frigoristes.

Le ministère néo-zélandais des Affaires, de l'Innovation et de l'Emploi (MBIE) a lancé une nouvelle consultation (1) afin de recueillir des commentaires additionnels sur le régime de licences envisagé pour les techniciens frigoristes.


À la suite d'une première consultation ouverte en novembre 2018, le gouvernement néo-zélandais a décidé de mettre en œuvre l'option bénéficiant d'un soutien écrasant des soumissionnaires, à savoir l’introduction d’un régime de licences sous l’égide de la loi de 2015 sur la santé et la sécurité au travail (HSW Act) pour les techniciens individuels qui travaillent sur les pompes à chaleur commerciales et industrielles, les systèmes de conditionnement d’air et de froid qui manipulent des frigorigènes inflammables, toxiques ou sous haute pression. Le régime de licences comprendra trois catégories : la licence de chauffage et de conditionnement d’air, la licence de froid, de chauffage et de conditionnement d’air (à l'exclusion de l'ammoniac), la licence de froid, de chauffage et de conditionnement d’air (y compris l'ammoniac). La licence sera valable cinq ans à compter du jour de sa délivrance.


L'objectif de cette nouvelle consultation est d’avoir un retour d’expérience sur certaines problématiques supplémentaires pour la mise en œuvre de ce régime de licences, telles que les frais et les exclusions de l'obligation d'être titulaire d'une licence. Les retours d’expérience devaient être soumis par les techniciens et ingénieurs en chauffage, ventilation, conditionnement d’air et froid, leurs employeurs et les organisations industrielles avant le 17 janvier 2020.


Le très actif Comité national néo-zélandais (NZNC) de l'IIF, présidé par Richard Love, a participé à ces consultations.


(1) https://www.irhace.org.nz/uploads/FINAL_171219_Targeted_Consultation_document.pdf