• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Révision récente des normes d’efficacité énergétique pour les climatiseurs au Brésil et en Inde

Révision récente des normes d’efficacité énergétique pour les climatiseurs au Brésil et en Inde

Des normes de performance énergétique minimales (NPEM) strictes pour les équipements de conditionnement d’air contribuent à réduire la consommation énergétique des climatiseurs à l’échelle mondiale. La mise en place et la révision périodique des règlementations sur l’efficacité énergétique à l’échelle nationale sont essentielles pour une transition vers des équipements moins énergivores.

Dans un rapport de 2018, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a déclaré que la mise en place de normes de performance énergétique minimales (NPEM) plus strictes pour les équipements de conditionnement d’air pourrait augmenter le niveau moyen d’efficacité des équipements installés. Ainsi, un scénario de refroidissement efficace, dans lequel l'efficacité énergétique des équipements est maximisée, pourrait conduire à une réduction de 45 % de la demande mondiale d’énergie des climatiseurs d’ici 2050. [1] Dans ce contexte, le Brésil et l’Inde ont revu leurs critères d’efficacité énergétique des climatiseurs à la hausse. [2] La Chine en avait fait de même récemment. [3]

 

  • Le Brésil

Le Brésil est le plus grand marché pour les climatiseurs en Amérique latine, avec une forte demande pour des modèles moins énergivores en raison des prix élevés de l’électricité. [4] En juillet 2020, le Brésil a instauré une nouvelle échelle d’étiquetage de l’efficacité énergétique des climatiseurs, avec l’objectif de doubler les niveaux de performance énergétique des climatiseurs au cours des cinq prochaines années. Publiée par l’Institut national de métrologie, de normalisation et de qualité industrielle (Inmetro), une nouvelle règlementation sera mise en œuvre en deux phases.

 

  • ​​​​​Phase 1 : à partir de décembre 2022, pour obtenir une note A, les climatiseurs devront être 52 % plus efficaces que les modèles actuellement classés « A ».
  • Phase 2 : à partir de décembre 2025, les exigences en matière de performance seront de nouveau relevées en 2025 et les climatiseurs devront être 108 % plus efficaces que les modèles  commercialisés aujourd’hui.

 

L’approche en deux phases donne aux fabricants le temps de s’adapter, étant donné que la conformité précoce à la phase 1 est facultative, tandis que la conformité à la phase 2 est obligatoire. [5]

La règlementation introduira de nouveaux niveaux de classification énergétique, par le biais d’un facteur de performance saisonnière de refroidissement (CSPF) basé sur la norme ISO 16358-1:2013. Le CSPF est calculé comme le rapport entre la quantité annuelle totale de chaleur que l’équipement peut extraire de l’air intérieur lorsque l’équipement sert activement au refroidissement, et la quantité annuelle totale d’énergie consommée par l’équipement au cours de la même période.

 

À partir du 31 Décembre 2025, les fabricants et importateurs nationaux devront fabriquer ou importer, pour le marché national, uniquement des climatiseurs split avec un CSPF compris entre ≥ 3,50 pour des modèles de classe F et ≥ 7,00 pour des modèles de classe A. À partir du 30 juin 2027, les établissements qui exercent des activités de distribution ou des activités commerciales devront vendre sur le marché national, uniquement des climatiseurs split avec un CSPF compris entre ≥ 3,50 pour des modèles de classe F et ≥ 7,00 pour des modèles de classe A. [6]

 

L’impact attendu de cette nouvelle règlementation est estimé à environ 2 804 GWh d’énergie économisée en 2023 –2025 et 1,3 MT d’émissions de CO2 potentiellement évitées.

 

Tableau. Niveaux révisés de classes d’efficacité énergétique conformément à la réglementation brésilienne Inmetro n°234 du 29 juin 2020. [2]

 

Climatiseurs split
 

(obligatoire à partir du 1er janvier 2023)

(obligatoire à partir du 1er janvier 2026)

Classes Facteur de performance saisonnière de refroidissement - CSPF Facteur de performance saisonnière de refroidissement - CSPF
A ≥ 5.50 ≥ 7.00
B ≥ 5.00 ≥ 6.00
C ≥ 4.50 ≥ 5.30
D ≥ 4.00 ≥ 4.60
E ≥ 3.50 ≥ 3.90
F ≥ 3.14

≥ 3.50

 

  • L'Inde

En 2015, le Bureau Indien d’efficacité énergétique (Bureau of Energy Efficiency - BEE) avait introduit un système d’évaluation des climatiseurs par étoiles, basé sur le ratio d’efficacité énergétique saisonnière indien (ISEER). L’ISEER est calculé comme le rapport entre la quantité annuelle totale de chaleur que l’équipement peut extraire de l’air intérieur lorsque l’équipement sert activement au refroidissement et la quantité annuelle totale d’énergie consommée par l’équipement au cours de la même période. [7]

 

En 2020, le BEE a publié une norme mise à jour exigeant un ISEER compris entre 3,3 et 5,0 pour les climatiseurs split et un ISEER entre 2,7 et 3,5 pour les climatiseurs « type fenêtre », avec prise d’effet en 2021. [8] Par exemple, un climatiseur split à 5 étoiles devrait actuellement avoir un ISEER de 4,5. Au cours de la période 2021-2023, les climatiseurs split devront avoir un ISEER de 5,0 pour obtenir une note de 5 étoiles.

 

Le BEE prévoit de réviser périodiquement le système d’évaluation par étoiles afin d’améliorer continuellement la performance énergétique des climatiseurs fabriqués, importés, achetés ou vendus en Inde. Depuis la mise en place de cette politique en 2015, la performance énergétique des climatiseurs split à 1 étoile et celle des climatiseurs split à 5 étoiles s’est améliorée de 43 % et 61 % respectivement. En 2018, le BEE estimait que cette politique avait conduit à des économies d’environ 74 milliards d’unités d’électricité (équivalent à 74 térawatt-heure) et permis d’éviter 60 millions de tonnes d’émission de CO2. En outre, le BEE affirme que le ratio ISEER a poussé le marché indien vers une technologie à vitesse variable plus efficace. Par conséquent, la part de marché des climatiseurs à vitesse variable en Inde est passée de 4 % en 2015 à 54 % en 2018. [2]

 

Sources :

https://iifiir.org/en/news/investing-in-more-efficient-acs-could-cut-future-ac-world-energy-demand-by-45

https://clasp.ngo/updates/2020/air-conditioner-policy-event-showcases-best-practices-from-brazil-china-and-india

https://iifiir.org/en/news/china-to-enforce-a-more-stringent-energy-efficiency-standard-for-air-conditioners

https://iifiir.org/en/news/world-air-conditioning-market-in-2019

https://coolcoalition.org/brazil-publishes-new-ac-energy-efficiency-label-regulation/

https://www.ul.com/news/portaria-2342020-partial-improvement-energy-efficiency-requirements-air-conditioners

https://beeindia.gov.in/sites/default/files/Schedule_LCAC.pdf

https://pib.gov.in/PressReleasePage.aspx?PRID=1598508