• Accueil
  • Actualités

  • Veille sectorielle
  • Aider les pays en développement à élaborer des plans nationaux pour un froid durable

Aider les pays en développement à élaborer des plans nationaux pour un froid durable

Avec plus d’un milliard de personnes en danger en raison d’un manque d’accès au froid, un groupe de travail mené par le PNUE a publié une méthodologie pour aider les pays à élaborer des plans d’action nationaux pour le froid.

 

Selon le rapport « Chilling prospects » de 2021, un peu plus d’un milliard de personnes dans 54 pays sont à haut risque en raison d’un manque d’accès au froid et donc d’un manque d’accès à des nécessités vitales telles que des vaccins et des aliments sûrs. [1] 

 

Pour promouvoir le froid durable, l’ONU appelle les pays à élaborer des plans d’action nationaux pour le froid. Ceux-ci doivent permettre d’identifier les groupes de personnes vulnérables en raison d’un manque de froid; de promouvoir l’adoption avec une rigueur accrue des normes de performance énergétique minimales (NPEM) et d’identifier des mécanismes financiers potentiels pour le froid. Les plans d’action peuvent également inclure des mesures visant à aider les pays à atteindre les objectifs des principaux traités internationaux tels que l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal et l’Accord de Paris. [1]

 

Pour aider les gouvernements dans cette tâche, une méthodologie pour les plans d’action nationaux a été développée par la Cool Coalition dirigée par le PNUE et la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) en collaboration avec Alliance for an Energy Efficient Economy (AEEE) et le Kigali Cooling Efficiency Programme (K-CEP), avec l’expertise de plusieurs autres organisations réunies au sein d’un groupe de travail dédié. [2]

 

La méthodologie peut être adaptée au contexte, aux priorités et aux objectifs de développement spécifiques d’un pays. Elle décrit un processus qui est à la portée de la plupart des pays et qui peut permettre une action immédiate et dans le respect des priorités en faveur d’un froid respectueux du climat. La méthodologie comprend trois étapes séquentielles :

  • ÉTAPE I : ÉVALUATION CONTEXTUELLE ET PLANIFICATION – Cette étape fondamentale aide à éclairer les priorités du plan d’action spécifiques au pays et à guider le processus de planification global. Les principales parties prenantes et la gouvernance sont également établies.
  • ÉTAPE II : ÉVALUATION DE LA DEMANDE DE FROID – Évaluation de l’état actuel et à venir de la demande en froid (ainsi que les répercussions) afin d’éclairer les priorités spécifiques aux différents secteurs du froid, y compris les mesures d’intervention recommandées.
  • ÉTAPE III : SYNTHÈSE ET CRÉATION DES PLANS D’ACTION – Consolidation des évaluations sectorielles et identification des synergies intersectorielles, établissement de recommandations pour le pays avec une large adhésion. Des lignes directrices pour la création du plan d’action sont fournies pour s’assurer que le document soit exploitable et qu’il ait l’autorité et une structure de gouvernance nécessaires pour mettre en œuvre les mesures recommandées.

 

Figure 1. Étapes du processus d’élaboration d’un plan national pour le froid selon la méthodologie proposée. [2]

 

La méthodologie comprend également une boîte à outils de cadres d’évaluation des données pour guider la collecte de données. Disponibles en téléchargement, ces outils d’évaluation couvrent les secteurs du froid suivants : le conditionnement d’air dans les bâtiments, le conditionnement d’air mobile, le froid dans les processus industriels et la chaîne du froid alimentaire.

Télécharger les outils (en anglais) sur FRIDOC

 

Selon le rapport « Chilling prospects » de 2021, les pays ayant publié des plans d’action pour le froid sont Cuba, la Chine, l’Inde, le Panama, le Rwanda et Trinité-et-Tobago. En 2020, la pandémie de COVID-19 a causé un retard important dans la publication d’autres plans d’action précédemment en cours de développement. Néanmoins, plus de 20 pays élaborent actuellement des plans d’action.

 

Figure 2. Carte des pays travaillant sur des plans d’action en fonction de leur catégorie de risque [1]

 

 

Sources

[1] Chilling Prospects: Tracking Sustainable Cooling for All 2021. https://www.seforall.org/data-stories/national-cooling-action-plans

[2] National Cooling Action Plan Methodology. https://www.unescap.org/kp/2021/national-cooling-action-plan-methodology