Document IIF

COEFFICIENT DE PERFORMANCE DE MACHINES A FROID MONOETAGEES : 0,8 A 1,6 SELON LE PROCEDE DE GESTION DES CHALEURS DE REACTION.

Résumé

LES POMPES A CHALEUR CHIMIQUES (PACC), DONT LE PRINCIPE EST BASE SUR LA THERMICITE DE REACTIONS REVERSIBLES ENTRE UN SOLIDE ET UN GAZ, PERMETTENT LA PRODUCTION DE FROID NEGATIF ET POSITIF. CES PACC SONT ECONOMIQUEMENT RENTABLES EN TERME DE COUT D'INVESTISSEMENT. MAIS, LES COUTS DE FONCTIONNEMENT DES SYSTEMES DE BASE DEMEURENT ELEVES A CAUSE D'UN COP TROP FAIBLE (COP PRATIQUE = 0,4 A 0,8). CEPENDANT, UNE GESTION RATIONNELLE DES ENERGIES DU SYSTEME A PERMIS DE CONCEVOIR UN NOUVEAU TYPE DE PROCEDE QUI OFFRE UN GAIN DE 100 % SUR LE COP EN PRODUCTION DE FROID (COP PRATIQUE = 0,8 A 1,6) EN CONSERVANT LA STRUCTURE D'UNE POMPE A CHALEUR PSEUDO-CONTINUE DE BASE.

Documents disponibles

Format PDF

Pages : 567-572

Disponible à partir du 01/12/2022

  • Prix public

    20 €

  • Prix membre*

    Gratuit

* meilleur tarif applicable selon le type d'adhésion (voir le détail des avantages des adhésions individuelles et collectives)

Détails

  • Titre original : COEFFICIENT DE PERFORMANCE DE MACHINES A FROID MONOETAGEES : 0,8 A 1,6 SELON LE PROCEDE DE GESTION DES CHALEURS DE REACTION.
  • Identifiant de la fiche : 1992-2434
  • Langues : Français
  • Source : New challenges in refrigeration. Proceedings of the XVIIIth International Congress of Refrigeration, August 10-17, 1991, Montreal, Quebec, Canada.
  • Date d'édition : 10/08/1991
  • Document disponible en consultation à la bibliothèque du siège de l'IIF uniquement.

Liens


Voir d'autres communications du même compte rendu (391)
Voir le compte rendu de la conférence